Parcours de soins nutritionnel de l'hôpital vers la ville - DOCUMENT DE TRAVAIL SOUS EMBARGO

     
 

               
 

PARCOURS DE SOIN NUTRITIONNEL SELON RECOMMANDATIONS ACTUELLES 1,2

PARCOURS IDEAL

EN FONCTION DE LA DISPONIBILITE DES PROFESSIONNELS SOIGNANTS

 

Evaluation du poids, taille, IMC, % de perte de poids, EVA ingesta  :

- Alerter sur les risques de dénutrition (SFNCM)

FICHE OUTIL REPERAGE DE LA DENUTRITION

A la Consultation d'annonce de la maladie

Par le médecin ou l'IDE Coordinatrice (IDEC) ou la diététticienne 

- Par le médecin ou par l'IDE Coordinatrice

Données présentes dans les dossiers présentés en RCP 

Oui +/- précense de la diététicienne ?


- Oui 

Dans le service d'hospitalisation 

Aide-soignant, IDE (Données obligatoires)

- Aide-soignant, IDE (Données obligatoires)

Prise en charge Diététique personnalisée dès l'annonce du diagnostic et quel que soit le traitement (Chirurgie, Radiothérapie, Chimiothérapie...)  dans l'objectif de maintenir un bon état nutritionnel.

Informer le patient des Soins de support disponibles,
en particulier diététique

Consultation diététique dès l'annonce et suivi régulier (Hebdomadaire ou bimensuel)durant tout le traitement
 

Proposition de programmes d'Education Thérapeutique du Patient incluant une prise en charge Diététique

Programmer dès que possible une consultation avec :

 - Un diététicien ou un médecin nutritionniste hospitalier

- Un diététicien libéral (
réseau ONCODIETS) ou un médecin Nutritionnniste 

-Ligue contre le Cancer : Consultations avec un(e) diététicien(ne) (gratuites)

Quels Conseils diététiques ? 

Personnalisées Evaluation nutritionnelle et des ingesta spontanés

Adaptés en fonction des effets secondaires des traitements 


Suivi régulier permettant une adaptation (Des volumes, textures etc...)

- Consultations diététiques spécifiques e Oncologie (avec évaluation nutritionnelle et suivi régulier)

 

Demander une consultation diététique dès la perte de poids de 5% en moins d'un mois et de 10% dans les 6 derniers mois et un suivi régulier 

- Liste de documents réalisés par des professionnels de la Nutrition et de sites internet officiels 

- Application SFNCM d'aide au patient à enrichir son alimentation 

Quand prescrire un CNO  (Prescription médicale)

Lorsque les conseils diététiques d'enrichissement sont insuffisants

- Dès la perte de 5% de poids en 1 mois ou de 10% dans les 6 derniers mois 


EVA des ingesta 
< 7/10

Prescription par : 

Le médecin oncologue +/- sur proposition de la diététicienne

Prescription par : 

- Le médecin oncologue 
- le médecin traitant 

Sur proposition :
- Du diététicien libéral ou Ligues,
 de l'IDEL, du pharmacien

Comment prescrire un Complément Nutritionnel Oral (CNO) ? 

C'est un complément d'une alimentation jugée insuffisante et non un substitut de repas

Faire tester le patient afin de s'assurer que les CNO deront consommés

Varier les parfums, les textures pour favoriser la compliance

Ordonnance faite par le médecin avec l'apport en calories et en protéines
(Outil Equiv-CNO)

Document de bonne utilisation des
CNO 

 

- Ordonnance faite par le médecin avec l'apport en calories et en protéines 
(Outil Equiv-CNO)
 
- Document de bonne utilisation des CNO 

Comment faire un suivi nutritionnel ? 

 

Suivi régulier selon les recommandations actuelles lors des séances de traitement

 

- Suivi régulier par un diététicien libéral ou Ligue en fonction de l'etat nutritionnel 

 - Suivi réalisé par l'IDEL, pharmacien en coordination avec les diététiciens hospitaliers ou libéraux

Comment prendre sa chimiothérapie orale en fonction des "conditions d'utilisation" du traitement ?

Pour une meilleure efficacité de certains traitements, un mode d'emploi strict est nécessaire et certains aliments doivent être évités

Pour les professionnels : Se référer à la fiche d'information "Traitements oncologiques et prises des repas

Pour les patients : Se référer aux fiches médicaments Oncolien - SFPO

- Utiliser une fiche "alimentation et prise des repas" à remettre au patient remis par l'IDEC ou le pharmacien
 

Lorsque les conseils diététiques et CNO de suffisent pas

 

Le diététicien alerte le médecin qui proposera une nutrition artificielle (entérale en 1ère intention ou parentérale)

Voir fiches nutrition artificielle

- Nutrition entérale
- Nutrition parentérale

- Suivi poids et ingesta par IDEL, pharmaciens ou médecin traitant

- Alerte auprès du service d'oncologie où est suivi le patient (oncologue, diététicien...)


1. Nutrition Chez le patient adulte atteint de cancer ; Recommandations professionnelles de la Socciété Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme - Novembre 2012
2. ESPEN guidelines on nutrition in cancer patients - arends J et Al - Clinical Nutrition 2

Dernière mise à jour le 17 juillet 2019