Parcours de soins global après le traitement d'un cancer

Forfait de prise en charge en soins de support : Nutrition, Activité Physique Adaptée, Soutien Psychologique.

Parcours de soins global après le traitement d'un cancer


Dans le cadre de la stratégie nationale de santé, le Gouvernement a fixé comme objectif la mise en place d’un parcours de soins global après le traitement d’un cancer.

Ce nouveau dispositif est piloté par les ARS, il concerne la création d'un forfait de prise en charge en soins de support : Nutrition, Activité Physique Adaptée, Soutien Psychologique.

Il est proposé aux patients après la fin des traitements thérapeutiques par les oncologues, les pédiatres ou les médecins généralistes.
Il est mis en oeuvre sur le terrain par des professionnels en soins de support, dans le cadre d'une convention ARS/Structures de santé.


> Référence : Arrêté, Décret, Instruction

Le professionnel de santé pourra donc choisir entre les différents cas de figure optimaux suivants, représentants au maximum 180 euros 
  • 1 bilan + 6 consultations
  • 2 bilans + 4 consultations
  • 3 bilans + 2 consultations
Les variantes intermédiaires sont également possibles (ex : 1 bilan et 4 consultations).

Outils d'aide à la pratique dédiés au dispositif :

Une fiche « Parcours de soins global après le traitement d’un cancer : une triple prise en charge en Nutrition, Activité Physique Adaptée & Soutien Psychologique » : guide synthétique pour accompagner les intervenants dans le parcours de soins des patients atteints de cancer dans leur pratique. 

 

Une fiche « Prescripteurs » avec points de vigilance et questionnaire de repérage par thématique avec une partie « Orientation » qui s’appuie sur le Répertoire régional en Soins de Support, dans lequel a été créée une catégorie spécifique “parcours global”.

 

Une fiche «Prescription» : les professionnels (cancérologues, médecins traitants ou pédiatres) peuvent, selon les besoins de leurs patients, sélectionner un parcours de soins avec le nombre de consultations et bilans souhaités) et adresser cette fiche de prescription à l’une des structures labellisées du dispositif ou la remettre directement au patient qui la présentera à la structure.